Conférenciers

Le Dr Alain est un dermatologue et chirurgien de Mohs et dirige depuis cinq ans le Centre de chirurgie de Mohs de Québec. Le Dr Alain supervise les activités du Médispa du Parc Victoria à Québec. Il a obtenu son doctorat en médecine à l’Université Laval en 1996, suivi d’une résidence en dermatologie avec diplômes d’études de spécialités au sein du Collège Royal du Canada et du Collège des médecins du Québec en 2001. Il a ensuite obtenu une bourse de recherche en oncologie dermatologique et en chirurgie de Mohs au Skin Care Centre de l’Université de la Colombie-Britannique. Outre le traitement des cancers de la peau, le Dr Alain a perfectionné des connaissances en matière de traitement des cicatrices.

Le Dr Alhusayen est dermatologue détenteur d’un certificat de spécialiste, scientifique associé du programme de sciences cliniques évaluatives du Sunnybrook Research Institute et professeur adjoint (chercheur clinique) à l’Université de Toronto. Il a fait sa résidence à l’Université d’Ottawa en 2008. Par la suite, il a obtenu deux bourses de recherche en dermatologie au laser/procédurale à l’Université d’Ottawa et en dermatologie médicale avancée à l’Université de Toronto. Il est aussi titulaire d’une maîtrise de l’Université de Toronto en épidémiologie clinique et recherche sur les soins de santé.   Le Dr Alhusayen est consultant pour la division de dermatologie du Sunnybrook Health Sciences Centre et pour le Women’s College Hospital. Sa pratique clinique est axée sur la dermatologie médicale complexe et il dirige des cliniques de sous-spécialité sur l’hidradénite suppurée et les lymphomes cutanés.  Le Dr Alhusayen est un chercheur et un éducateur. Il joue divers rôles au sein de l’Association canadienne de dermatologie et de la Fondation canadienne de l’hidradénite suppurée. Il est aussi membre de plusieurs organismes de recherche, notamment l’American DermatoEpidemiology Network (ADEN), l’International Dermatology Outcome Measures (IDEOM), et le Consortium for Harmonizing Outcomes Research in Dermatology (CHORD). Ses domaines d’intérêt particuliers comprennent l’hidradénite suppurée, la recherche sur les services de santé et l’étude des comorbidités associées aux troubles cutanés. Il donne fréquemment des conférences lors de réunions nationales et internationales de dermatologie.

Le Dr John Arlette est professeur clinique à la division de la chirurgie plastique du département de chirurgie de l’École de médecine Cumming, à l’Université de Calgary. Il est titulaire d’une bourse de recherche en chirurgie micrographique de Mohs et est dermatologue associé du Collège royal des médecins et chirurgiens du Canada.  Il possède une vaste expérience en reconstruction faciale, a fait des recherches de science fondamentale en lien avec l’injection d’agents de remplissage dans le visage et a dirigé une consultation nationale sur les complications associées aux agents de remplissage. Le Dr Arlette a écrit des articles sur la cécité causée par les agents de remplissage, le consentement éclairé pour les traitements à l’aide d’agents de remplissage et les ultrasons dans la pratique de la dermatologie.  Le Dr Arlette donne des ateliers virtuels et en personne sur l’imagerie faciale pour les traitements cosmétiques par ultrasons à l’échelle nationale et internationale.

Le Dr Bessette a reçu un diplôme en rhumatologie en 1993 au terme de ses études de médecine à l’Université Laval. De 1994 à 1996, il a suivi une formation en recherche clinique au Multipurpose Arthritis Center du Brigham and Women’s Hospital à Boston. Au cours de la même période, il a préparé une maîtrise en épidémiologie à la Harvard School of Public Health. Au CHU de Québec, il a, de 2006 à 2016, dirigé le programme de rhumatologie et, de 2014 à 2019, a été chef du service de rhumatologie. Il est membre du comité scientifique de l’étude CATCH (Canadian Early Arthritis Cohort), directeur du registre RHUMADATA à Québec et directeur du centre de recherche GRMO (Groupe de recherche en rhumatologie et maladies osseuses). En outre, il siège au conseil d’administration de la Société canadienne de rhumatologie et de l’Association des médecins rhumatologues du Québec. Il a participé à plus de 200 essais cliniques randomisés en rhumatologie. Il compte, en tant qu’auteur et coauteur, plus de 130 manuscrits scientifiques et de 500 résumés présentés dans le cadre de conférences scientifiques. Il s’intéresse tout particulièrement à la polyarthrite rhumatoïde, à la spondylarthrite, à l’ostéoarthrite, et à l’ostéoporose.

La Dre Blouin a obtenu son doctorat en médecine et a fait sa résidence en dermatologie à l’Université Laval, à Québec. Elle est membre du Collège royal des médecins et chirurgiens du Canada. Elle a obtenu une bourse de recherche en chirurgie micrographique de Mohs et en dermatologie procédurale à l’Université de la Colombie-Britannique, à Vancouver. Elle est diplômée de l’American College of Mohs Micrographic Surgery (ACMS). En tant que professeure de médecine à temps plein à l’Université Laval, elle enseigne aux étudiants de premier cycle et aux résidents de cycle supérieur du département de dermatologie de l’Hôtel-Dieu de Québec, qui fait partie du CHU de Québec. La Dre Blouin est conférencière invitée lors de congrès locaux, nationaux et internationaux, et elle continue à publier des articles dans des revues à comité de lecture.

Docteur Joël Claveau est un dermatologue spécialisé dans le diagnostic et le traitement du mélanome et des autres types de cancers de la peau. Il est professeur-adjoint de clinique au département de médecine à l’Université Laval où il a effectué ses études en médecine et sa résidence en médecine interne. Il a complété sa résidence en dermatologie à l’Université McGill et a par la suite travaillé à la Clinique du mélanome de l’Hôpital Royal Victoria de Montréal. Il est diplômé de l’American Board of Dermatology et est membre de nombreuses sociétés médicales incluant l’American Academy of Dermatology et l’International Dermoscopy Society. Il a reçu différents prix dont celui du « Dermatologue bénévole » de l’Association canadienne de dermatologie pour son travail sur la prévention des cancers cutanés et le titre de « Membre honoraire » de la Société Française de Dermatologie en 2018. 

Depuis 1996, il est co-directeur de la Clinique du mélanome et des cancers cutanés du Centre Hospitalier Universitaire de Québec, hôpital Hôtel-Dieu et a travaillé en Santé publique pour la province de Québec plus spécifiquement au développement de la Loi sur le bronzage artificiel. Il a participé à plusieurs publications scientifiques incluant des travaux sur le mélanome, les cancers cutanés, l’eczéma et les écrans solaires. Il a été impliqué dans plusieurs activités d’éducation médicale localement et internationalement. Il est investigateur principal pour différentes études cliniques sur les traitements adjuvants et métastatiques du mélanome.

 

Le Dr Jérôme Coulombe est dermatologue et dermatologue pédiatrique détenteur d’un certificat de spécialiste au Canada et aux États-Unis. Il est professeur agrégé au Service de dermatologie – département de pédiatrie de l’Université de Montréal. Il a ensuite obtenu une bourse de recherche sur deux ans en dermatologie pédiatrique au CHU Sainte-Justine à Montréal et à l’Hôpital Neckers-Enfants Malades à Paris, France. Depuis 2015, il est membre du personnel à temps plein au sein de la division de dermatologie pédiatrique au CHU Sainte-Justine et d’une clinique communautaire achalandée à la Clinique D de Laval.

Le Dr Pierre-Olivier Grenier est un dermatologue pédiatrique au CHUL – Centre mère-enfant Soleil à Québec. Dr Grenier a achevé sa formation de résidence en dermatologie à l’Université Laval, et a ainsi pu obtenir une certification par le Conseil au Canada et aux États-Unis. Il a ensuite obtenu une bourse de recherche en dermatologie pédiatrique à l’hôpital pour enfants de Boston et à l’école de médecine de Harvard.

Médias sociaux : @ElenaHawryluk

Elena B. Hawryluk est dermatologue et dermatologue pédiatrique détentrice d’un certificat de spécialiste. Elle est également professeure agrégée de dermatologie à l’École de médecine de Harvard, où elle est directrice de la Faculté de dermatologie pédiatrique dans le cadre du Harvard Combined Dermatology Residency Program (programme combiné de résidence en dermatologie de Harvard). Après avoir obtenu des diplômes en science informatique et en sciences biologiques de l’Université Carnegie Mellon, elle a obtenu son diplôme de médecine (M.D.) et son doctorat (biologie cellulaire et physiologie moléculaire) dans le cadre du programme de formation des scientifiques médicaux de la Faculté de médecine de l’University of Pittsburgh. La Dre Elena B. Hawryluk a terminé sa résidence en dermatologie à l’École de médecine de Harvard, où elle a occupé le rôle de résidente en chef. Par la suite, elle a obtenu une bourse de recherche pour suivre une formation de sous-spécialité en dermatologie pédiatrique à l’Hôpital pour enfants de Boston. La Dre Elena B. Hawryluk siège aux comités de l’American Academy of Dermatology (AAD) – Académie américaine de dermatologie et de la Society for Pediatric Dermatology (SPD) – Société pédiatrique de dermatologie. Elle est membre du conseil d’administration et présidente du Early Investigator’s Group (Groupe des premiers investigateurs) de la Pediatric Dermatology Research Alliance (PeDRA), ainsi que rédactrice en chef associée de la revue Pediatric Dermatology. La Dre Elena B. Hawryluk éprouve un intérêt clinique pour les lésions pigmentées et le mélanome au sein de la population pédiatrique et s’occupe de patients à l’Hôpital général du Massachusetts et à l’Hôpital pour enfants de Boston. Elle a reçu le soutien de la SPD et du Weston Career Development Award et du Career Bridge Award de la PeDRA, ainsi que du Dermatology Foundation Pediatric Dermatology Career Development Award. La Dre Elena B. Hawryluk a reçu un Presidential Citation Award 2020 de l’ADD, en reconnaissance de son leadership dans le cadre de l’Initiative sur le cancer de la peau, en tant que présidente du comité des programmes sur le mélanome et le cancer de la peau, et de sa mobilisation auprès des partenaires collaborateurs en vue d’influencer de manière considérable les comportements en matière de protection solaire.

La Dre Marie-Claude Houle est diplômée de l’Université de Montréal en dermatologie et a obtenu une bourse de recherche en maladies professionnelles de la peau à l’Université de Toronto. Elle travaille actuellement au CHU de Québec, un centre de soins tertiaires affilié à l’Université Laval, au Québec, Canada, où elle dirige la clinique de dermatite professionnelle et de contact. Elle est récemment devenue membre du North American Contact Dermatitis Group (Groupe nord-américain de la dermatite de contact) ainsi que nouveau membre canadien du Groupe d’études et de recherches en dermatoallergologie (GERDA). Par ailleurs, elle travaille activement dans la recherche liée à la dermatite de contact. La Dre Marie-Claude Houle est également codirectrice du programme de résidence en dermatologie de l’Université Laval. Dans ses temps libres, elle aime faire des randonnées dans la belle région de Charlevoix, dans l’est du Québec.

Médias sociaux : @eczemaquebec

La Dre Carolyn Jack est professeure adjointe à l’Université McGill et Scientifique junior dans le cadre du Programme en maladies infectieuses et immunité en santé mondiale de l’Institut de recherche du Centre universitaire de santé McGill. En 2018, la Dre Carolyn Jack a fondé le Centre d’excellence du Réseau universitaire McGill pour la dermatite atopique, le premier centre de soins tertiaires au Canada consacré à la dermatite atopique chez l’adulte. Elle est également cofondatrice du Comité consultatif de patients à but non lucratif enregistré connu sous le nom d’Eczéma Québec, et cofondatrice d’EczemaQ, une application de santé mobile primée. Son objectif de recherche en tant que clinicienne-chercheuse est d’identifier les thérapies modificatrices de la maladie en matière de dermatite atopique chronique.

Le Dr Julio Jasso-Olivares a commencé à pratiquer en 2017 en tant que dermatologue généraliste et spécialisé au CISSS de Lanaudière (Québec). En 2019, il a été nommé chef du département de dermatologie. Formation complémentaire : Il a participé au programme Hairs and nails au sein des hôpitaux de l’Université de Miami (États-Unis) et de Bologne (Italie) avec la Dr Antonella Tosti. Il a obtenu une maîtrise en Trichologie à l’Université d’Alcala, en Espagne. Il détient le titre de professeur clinicien à l’Université Laval et participe activement à l’enseignement des internes et des résidents. Il est membre de l’American Hair Research Society, de la Société européenne de recherche sur le cheveu, de l’European Nail Society, et du Groupe Ongle de la Société française de Dermatologie. Intérêts : Trichologie, trichoscopie, onychoscopie, maladies des ongles et chirurgie des ongles.

Médias sociaux : @kaliaderm

Le Dr Kalia est professeur adjoint au département de dermatologie et des sciences de la peau de l’Université de la Colombie-Britannique. Il est scientifique clinicien au Photomedicine Institute & Centre for Clinical Evaluation and Epidemiology du Vancouver Coastal Health Research Institute. Il s’est également associé au Cancer Control Research chez BC Cancer, ainsi qu’au BC Children’s Hospital. On lui a décerné le Michael Smith Foundation for Health Research Health Professional Investigator Award pour étudier le cancer de la peau. Ses domaines d’intérêt clinique et de recherche comprennent la photodermatologie et l’épidémiologie. Ses recherches portent sur les méthodes de prévention et de détection précoce du cancer de la peau, et il est actuellement président national du groupe de travail sur la prudence au soleil de l’Association canadienne de dermatologie.

Le Dr Sébastien Labonté a obtenu un doctorat en médecine délivré par l’Université de Sherbrooke. Après avoir effectué une résidence en anatomopathologie à l’Université Laval, il a obtenu une bourse de recherche en pathologie chirurgicale oncologique au Memorial Sloan-Kettering Cancer Center et une bourse de recherche en dermatopathologie à l’Université de Toronto. Il a exercé au CHU-Hôpital de l’Enfant-Jésus à Québec de 2002 à 2005. Il s’est joint au personnel du CHU-Hôtel-Dieu de Québec en 2006, et il y travaille toujours. L’expertise du Dr Labonté porte sur les tumeurs osseuses et des tissus mous, la dermatopathologie et le diagnostic moléculaire.

Médias sociaux : @DrLitvinov

Le Dr Litvinov est professeur adjoint et directeur de la recherche en dermatologie à l’Université McGill à Montréal, Québec, Canada. Il a obtenu son doctorat en médecine cellulaire et moléculaire à la Johns Hopkins School of Medicine, Baltimore, M.D. et son diplôme en médecine à l’Université McGill, pour terminer sa résidence en dermatologie au Centre universitaire de santé McGill (CUSM). Avant de se joindre à la faculté de l’Université de McGill, le Dr Litvinov a exercé en tant que professeur adjoint et clinicien-chercheur en dermatologie à l’Université d’Ottawa entre 2015 et 2017.

De 2019 à 2021, le Dr Litvinov a été administrateur régional (Québec) de l’Association canadienne de dermatologie. Il est actuellement président du Skin Research Group of Canada et membre du conseil d’administration de l’International Society for Cutaneous Lymphomas. Par ailleurs, il apporte sa contribution active à la littérature, en tant que rédacteur en chef adjoint du Journal of Cutaneous Medicine and Surgery (JCMS) et de la revue Frontiers in Medicine, ainsi qu’en tant qu’éditeur délégué de la revue JCMS Case Reports.

Il est actif dans la recherche sur les affections cutanées, plus particulièrement par l’entremise de ses études sur les lymphomes cutanés, les carcinomes d’origine kératinocytaire et le mélanome, et ses recherches sont financées par diverses subventions des Instituts de recherche en santé du Canada (IRSC), de la Société de recherche sur le cancer et de la Société canadienne du cancer. Dans le cadre de ses fonctions de directeur de recherche en dermatologie, le Dr Litvinov dirige un laboratoire de recherche translationnelle dans le cadre du programme de recherche sur le cancer de l’Institut de recherche du CUSM et une clinique multidisciplinaire d’hématologie et de dermatologie au sein du Site Glen du CUSM. Il dirige également une clinique de diagnostic et de traitement du cancer de la peau pour les patients greffés d’organes solides et il supervise le Projet Soleil UV/SunFit Project. En 2020, le Dr Litvinov a reçu le Prix de début de carrière en recherche sur le cancer des IRSC, après avoir reçu le prix de la Coupe du président ou de la présidente 2019 de l’Association canadienne de dermatologie pour ses contributions à la dermatologie et à la recherche.

Le Dr Charles Lynde est professeur adjoint au département de médecine de l’Université de Toronto et occupe un poste d’enseignement clinique à l’University Health Network. Il est le directeur médical du Lynde Institute for Dermatology et de Lynderm Research. Le Lynde Institute for Dermatology est une clinique de dermatologie interdisciplinaire qui propose une gamme complète de services. Après avoir reçu son baccalauréat en sciences et son doctorat en médecine à l’Université de Toronto, le Dr Lynde a étudié la dermatologie à l’Université de la Colombie-Britannique et à l’Université de Toronto, et a reçu son certificat de spécialiste (au Canada et aux États-Unis) en 1983.  À titre de chercheur principal, il dirige Lynderm Research depuis plus de 30 ans et a dirigé plus de 300 études cliniques; il s’implique aussi activement dans la gestion du psoriasis, de la rosacée, de la mycose des ongles et de la dermatite atypique, entre autres problèmes dermatologiques. Le Dr Lynde est l’auteur de plus de 200 articles évalués par un comité de lecture.   Le Dr Lynde a joué divers rôles au sein de l’ACD et de l’American Academy of Dermatology (AAD), notamment comme président de l’Association canadienne de dermatologie. Il est l’éditeur du bulletin électronique de l’ACD et siège aux conseils éditoriaux de plusieurs revues; il fournit aussi des services exhaustifs de consultation et siège au conseil consultatif de plusieurs entreprises pharmaceutiques. Le Dr Lynde est souvent invité à donner des conférences dans le cadre de différents congrès de dermatologie nationaux et internationaux. Reconnaissant la nécessité d’une éducation externe, il se dédie à la formation de professionnels des soins de santé nouveaux et actuels dans sa communauté et de résidents dans le cadre du programme universitaire.

La Dre Alexandra Mereniuk est dermatologue à l’Hôpital du Sacré-Cœur de Montréal et professeure agrégée de clinique à l’Université de Montréal. Elle est diplômée de l’Université de Montréal et a obtenu une bourse de recherche en dermatologie médicale avancée à l’Université de Toronto. Elle est codirectrice de la clinique combinée de médecine interne : dermatologie de l’Hôpital du Sacré-Cœur, un centre de référence spécialisé, accueillant des patients atteints de maladies cutanées systémiques complexes, notamment ds maladies rhumatologiques et bulleuses et auto-immunes. 

La Dre Rosalie-Sélène Meunier est médecin traitante en médecine interne générale à l’Hôpital du Sacré-Cœur de Montréal et professeure clinique adjointe à l’Université de Montréal. Elle a obtenu son diplôme de l’Université de Montréal et obtenu une bourse de recherche en maladies systémiques en dermatologie au CHUM, à Montréal, et à l’Hôpital Tenon, à Paris. Elle est aussi dirigeante pédagogique à la Faculté de médecine de l’Université de Montréal. Elle est codirectrice de la clinique combinée de médecine interne : dermatologie de l’Hôpital du Sacré-Cœur, un centre de référence spécialisé, accueillant des patients atteints de maladies cutanées systémiques complexes, notamment des maladies rhumatologiques et bulleuses et auto-immunes.

La Dre Miller-Monthrope est une dermatologue et dermatopathologiste universitaire. Elle a obtenu son diplôme de l’école de médecine et fait des résidences en dermatologie et en pathologie anatomique, ainsi qu’une bourse de recherche en dermatopathologie, à l’Université de Toronto. La Dre Miller-Monthrope est professeure adjointe de médecine et de médecine de laboratoire et pathobiologie à l’Université de Toronto. Elle est actuellement cheffe du département de dermatopathologie médicale. Après avoir effectué sa première résidence en dermatologie, elle a pratiqué la dermatologie médicale au Women’s College Hospital tout en obtenant une maîtrise en éducation. La Dre Miller-Monthrope s’intéresse particulièrement à l’élaboration de programmes d’enseignement, à la formation des résidents, à la corrélation clinicopathologique, aux dermatoses inflammatoires et à la dermatologie ethnique. Elle partage actuellement son temps entre son cabinet de dermatologie médicale au Women’s College Hospital et son cabinet de dermatopathologie chez Unity Health (St. Michael’s Hospital et St. Joseph’s Health Centre). Dans les institutions où elle œuvre, elle participe aussi à la formation des étudiants en médecine et des résidents.

La Dre Linda Moreau est professeure adjointe et cheffe de la division de la dermatologie à l’Université McGill. Elle a obtenu un diplôme de biochimie de cette même université en 1990 et un diplôme de médecine, toujours de l’Université McGill, en 1994. La Dre Moreau y a également achevé sa formation en dermatologie, et elle est associée du Collège royal des médecins et chirurgiens du Canada. Après quatre ans de pratique clinique, la Dre Moreau a envisagé une carrière universitaire et a obtenu, en 2004, une bourse de recherche d’un an sur la dermatite de contact, sous la supervision du Dr Denis Sasseville, à l’Université McGill. Au cours de cette année, elle a passé un mois à l’étranger, à Leuven, en Belgique, afin d’améliorer ses compétences en matière de dermatite de contact sous la supervision de la professeure An Goosens. La Dre Moreau a ensuite intégré l’équipe de l’Hôpital Royal Victoria en 2005 afin de pratiquer comme spécialiste de la dermatite de contact et en dermatologie générale. En 2007, elle a repris la tête de la clinique spécialisée dans les ulcères, au sein de la division de dermatologie de l’Université McGill, où elle pratique aussi depuis dans deux cliniques de sous-spécialités. Elle a été nommée directrice de programme en juillet 2010 et cheffe de la division de dermatologie en mai 2011. Elle a été directrice du programme de dermatologie de McGill pendant huit années consécutives. Elle est la cheffe de la division de dermatologie du Centre universitaire de santé McGill depuis 2011, et son mandat prendra fin cette année, soit en juillet 2022. La Dre Moreau a également été membre d’un comité sur les indemnités pour accident de travail à Québec et, par conséquent, s’intéresse aussi de près aux allergies de contact d’origine professionnelle et au traitement des ulcères. La Dre Moreau est l’auteure de nombreuses publications à grand retentissement dans le domaine de la dermatologie dans des revues à comité de lecture nationales et internationales et elle a reçu une subvention de recherche de la Fondation canadienne de dermatologie (FCD). En juin 2011, la Dre Moreau a été honorée par l’ACD, qui lui a remis le prix de professeure de l’année, et en 2015, son excellence en matière d’enseignement lui a valu de remporter le prix du meilleur professeur du programme de dermatologie de l’Université McGill.

La Dre Régine Mydlarski est chef universitaire et chef de section de la dermatologie à l’Université de Calgary et pour Services de santé Alberta (région de Calgary). Après avoir obtenu son diplôme de médecine, Dre Mydlarski a reçu une formation de cycle supérieur en dermatologie à l’Université de Toronto, où elle a obtenu les certifications du Conseil en dermatologie qui lui ont été remises par le Collège royal des médecins et chirurgiens du Canada et l’American Board of Dermatology. Sous l’égide des Instituts de recherche en santé du Canada (IRSC), elle a ensuite terminé une bourse de recherche postdoctorale de quatre ans en génétique médicale et en immunodermatologie.  

Dre Mydlarski a été la première directrice du Programme de résidence en dermatologie de l’Université de Calgary. Elle exerce le poste de présidente du Comité de spécialité en dermatologie du Collège royal des médecins et chirurgiens du Canada. Dans ce rôle, Dre Mydlarski a dirigé un examen approfondi de la formation et des cabinets de dermatologie au Canada. De plus, elle a été coprésidente des ateliers nationaux qui ont donné lieu à la mise en œuvre de la Compétence par conception (CPC) en dermatologie. 

En tant que scientifique clinicienne, la Dre Mydlarski préside le programme de recherche translationnelle et de médecine de précision en maladies de la peau de l’Université de Calgary. Elle est reconnue à l’échelle internationale pour ses travaux sur les troubles de vésication auto-immuns et possède une expertise en immunodermatologie, en dermatologie après une transplantation, et en microbiome cutané. Dre Mydlarski est l’auteure principale de plusieurs publications et exposés magistraux très connus dans les forums nationaux et internationaux. 

 

La Dre Mélissa Nantel-Battista a été diplômée à l’issue de sa formation en dermatologie à l’Université de Montréal en 2013. Elle a suivi une formation en chirurgie de Mohs d’une durée d’un an à l’Université de Toronto et elle siège maintenant à l’American College of Mohs Surgery depuis 2014. Elle poursuit sa carrière universitaire au CHUM de Montréal et elle est actuellement directrice de la chirurgie dans le cadre du programme de résidence en dermatologie de l’Université de Montréal. Elle est également professeure agrégée de clinique à l’Université de Montréal.

La Dre Netchiporouk a obtenu son diplôme de médecine à l’Université de Montréal et terminé une M. Sc. en médecine expérimentale, ainsi que sa formation de résidence à l’Université McGill. Elle a été nommée professeure adjointe de dermatologie en 2018 et professeure adjointe de médecine expérimentale et chercheuse scientifique junior au sein du Programme en maladies infectieuses et immunité en santé mondiale (IDIGH) à McGill en 2020. Son intérêt clinique et sur le plan de la recherche se porte sur les maladies à médiation immunologique en dermatologie avec une concentration particulière sur les troubles des mastocytes (p. ex. l’urticaire, la mastocytose), les fibroses de la peau (p. ex. morphée) et les génodermatoses chez les adultes. Ses recherches sont soutenues par la Fondation canadienne de dermatologie, le Fonds de recherche Santé Québec et les subventions de l’Université McGill.

Médias sociaux : @orozdermatology

La Dre Irina Oroz est dermatologue associée du Collège royal des médecins et chirurgiens du Canada, diplômée de l’American Board of Dermatology et professeure clinique adjointe à l’Université de la Saskatchewan. La Dre Oroz a obtenu son diplôme médical à l’Université de la Saskatchewan avant de faire sa résidence à l’Université de la Saskatchewan et à l’Université de l’Alberta. Elle pratique la dermatologie médicale, chirurgicale et cosmétique complexe à Saskatoon. Elle est l’une des fondatrices de la Saskatchewan Dermatology Association, dont elle est actuellement la vice-présidente. Elle s’implique activement dans divers comités provinciaux et nationaux et est coprésidente du programme Basics of Skin Science (BOSS).

Le Dr Kevin Pehr a été dermatologue à Montréal pendant plus de 30 ans. Il a pratiqué dans un cabinet privé et au centre hospitalier universitaire général juif de McGill. Il a un intérêt particulier pour le lymphome cutané.  Dr Pehr est né et a été élevé dans la ville de New York. Il possède des diplômes de la Columbia University (baccalauréat en 1973), du New York Medical College (MD en 1981), et du US Army War College (maîtrise ès études stratégiques en 2002). Il a fait son internat au Naval Regional Medical Center de Portsmouth (Virginie) en 1982, et sa résidence en dermatologie à l’Université McGill en 1992. Il a exercé en soins primaires pendant sept ans comme militaire en service actif et comme civil (ER, cliniques sans rendez-vous et travail avec les réfugiés). Plus tard, il a eu l’idée de génie d’étudier en dermatologie et McGill a commis l’erreur de l’accepter. Il a servi plus de 32 ans dans l’armée, principalement comme réserviste, mais aussi avec les Marines et la Navy (il lui manque l’Air Force), a participé à quatre déploiements et compte plus de 13 ans d’expérience à titre de commandant. Ses affectations comprennent les suivantes : professeur agrégé de dermatologie, chercheur principal à l’Institut Lady Davis pour la recherche médicale, et directeur de la Clinique multidisciplinaire du lymphome cutané.

La Dre Julie Powell est une dermatologue pédiatrique, professeure clinique de pédiatrie (dermatologie) au CHU Sainte-Justine et à l’Université de Montréal, à Montréal, Québec, Canada. Elle est l’un des membres fondateurs de la clinique d’anomalies vasculaires du CHU Sainte-Justine et a été membre du Comité scientifique sur l’étude des anomalies vasculaires (CSEAV) de 2010 à 2020. Elle a été présidente de l’Association canadienne de dermatologie en 2017-2018. Ses principaux domaines d’intérêt sont les anomalies vasculaires et autres angiomes plans, la télédermatologie et la thérapeutique.  Elle est l’auteure ou la coauteure de plus de 100 publications évaluées par un comité de lecture et chapitres de livres.

La Dre Pratt est membre du North American Contact Dermatitis Research Group ainsi que de l’International Contact Dermatitis Research Group. Elle dirige une clinique de tests épicutanés à l’Hôpital d’Ottawa depuis 1986, où elle voit plus de 600 patients chaque année. Elle est professeure de dermatologie à l’Université d’Ottawa et a déjà été présidente de l’ACDS.

La Dre Ramien est une dermatologue universitaire de l’Université de Calgary qui pratique en milieu hospitalier. Depuis qu’elle a obtenu une bourse de recherche en dermatologie pédiatrique en 2014, la Dre Ramien pratique à la fois la dermatologie pédiatrique et la dermatologie générale. Elle enseigne à des résidents et fait de la recherche; elle dirige en effet des projets sur les réactions cutanées graves et sur l’éducation relative à l’eczéma chez les enfants.

Médias sociaux : @drvincentricher

Le Dr Vincent Richer pratique la dermatologie cosmétique à la clinique Pacific Derm à Vancouver. Il occupe les postes de professeur adjoint en clinique et de directeur de la formation médicale continue au département de dermatologie et de sciences de la peau de l’Université de la Colombie-Britannique. Il a reçu sa formation en médecine et en dermatologie à l’Université de Montréal. Il a ensuite obtenu une bourse de recherche en photobiologie et en chirurgie au laser cutanée à l’Université de la Colombie-Britannique. Il a participé à des essais cliniques en tant qu’investigateur secondaire, et il travaille activement dans le domaine de la formation médicale de premier cycle, des cycles supérieurs et de la formation continue. 

Le Dr Jacques Savary est diplômé de la Faculté de médecine de Paris, ancien attaché des hôpitaux de Paris (Hôpital Saint-Antoine). Il est aujourd’hui dermatologue en cabinet privé à Paris.

Le Dr Jean François Sei a découvert la dermatologie au cours de ses études de médecine à Paris et ne s’est jamais détourné de cette spécialité depuis. Il a eu la chance de pouvoir profiter d’un échange France-Québec en 1980, qui lui a permis de travailler avec le Dr Jean-Mario Giroux à l’Hôpital Hôtel-Dieu, et avec le Dr Wayne Carey à l’Hôpital Royal Victoria par la suite, en 1995, avec lequel il a appris la chirurgie micrographique de Mohs. Il a ensuite eu la possibilité d’introduire ce procédé en France en 1996, au sein du Centre Hospitalier universitaire (CHU), oncodermatologie, de l’Hôpital Ambroise-Paré où il a exercé pendant 22 ans. Il participe activement à la formation médicale continue. Il est le président sortant de la FFFCEDV (Fédération Nationale Française de Formation Continue en Dermato-Vénérologie) et également celui de la SFD (Société Française de Dermatologie). Il anime des formations pédagogiques en chirurgie et en dermoscopie, et contribue également à la rédaction des recommandations françaises sur la chirurgie des carcinomes et la prise en charge de l’hidradénite suppurée.

Médias sociaux : @drsandyskotnicki

La Dre Skotnicki a reçu un diplôme de premier cycle en 1991 à l’Université de Toronto en microbiologie et en immunologie. Elle a terminé ses études de médecine dans le même établissement, où elle a obtenu son diplôme avec mention Alpha Omega Alpha. Elle a continué sa formation en dermatologie à l’Université d’Ottawa. Elle a reçu en juin 1997 une bourse en dermatologie octroyée par le Collège royal des médecins et des chirurgiens du Canada. Elle occupe le rôle d’ambassadrice de l’American Board of Dermatology, et elle est actuellement professeure adjointe à l’Université de Toronto, au Département de médecine, aux services de dermatologie et de santé au travail. Elle est membre de l’Association médicale canadienne, de l’Association canadienne de dermatologie, de l’American Dermatology Association et de l’American Contact Dermatis Society. Elle siégeait auparavant au conseil d’administration de l’Association canadienne de dermatologie et est une ancienne examinatrice du Collège royal des médecins et chirurgiens dans la spécialité dermatologie. La Dre Skotnicki exerce dans la région de Toronto depuis 1997. Elle occupe actuellement le poste de dermatologue consultante au St Michael’s Hospital. Elle fait partie du Programme spécialisé sur les maladies professionnelles du St Michael’s Hospital, où elle agit à titre de responsable des cas complexes de dermatites allergiques et professionnelles. Experte de premier plan dans le domaine des maladies cutanées allergiques, elle fait partie des rares dermatologues au Canada à détenir une sous-spécialité en dermatite de contact allergique et tests épicutanés. Elle agit également en tant que consultante pour la Commission de la sécurité professionnelle et de l’assurance contre les accidents du travail et le Tribunal d’appel de la sécurité professionnelle et de l’assurance contre les accidents du travail (TASPAAT). Active dans les domaines de la recherche et de l’enseignement, elle enseigne aux résidents en dermatologie, allergies et médecine familiale à l’Université de Toronto, à sa clinique du St Michael’s Hospital depuis 1999. Elle est aussi membre du Centre for Research Expertise in Occupational Disease (CREOD) et elle a publié de nombreux articles portant sur les différents aspects des dermatites allergiques. La Dre Skotnicki a publié son premier livre de vulgarisation scientifique intitulé « Beyond Soap » aux éditions Penguin Random House au Canada et aux États-Unis. Il s’agit d’un best-seller au Canada, qui a été écrit pour orienter le public face à l’augmentation des réactions cutanées aux cosmétiques et aux soins de la peau. Ce livre explique également en détail l’augmentation des cas d’eczéma et de peau sensible au sein de la société développée et propose des explications scientifiques. Il a été traduit et publié en russe en décembre 2020.

La Dre Veillette est dermatologue au CHU de Québec-Université Laval, où elle occupe le poste de cheffe de division; elle est aussi chercheuse clinicienne au CR-CHU de Québec et pour Diex Recherche. Elle est membre de l’Association canadienne de dermatologie et de la Fondation canadienne de l’hidradénite suppurée. La Dre Veillette s’intéresse de près à l’hidradénite suppurée et au psoriasis, ainsi qu’à l’éducation médicale et aux cas cliniques difficiles. Elle est responsable du site Web « BIDermato » (biothérapies et innovations en dermatologie). Elle croit que le travail d’équipe est extrêmement important et aime le côté humain du traitement des maladies dermatologiques.