Symposiums


En un mot : Comment le traitement précoce des cas avancés de psoriasis peut-il prévenir les complications à long terme?

Joignez-vous à nous dans le cadre de cette discussion en groupe emballante qui portera sur certains des sujets les plus chauds et les plus provocateurs de l’heure concernant le psoriasis! Ce groupe, constitué exclusivement d’expertes canadiennes, se penchera sur le psoriasis comme maladie chronique et systémique, assortie d’éléments progressifs, en examinant le cas complexe d’une personne de couleur. La discussion sera axée sur l’identification de patients qui sont de bons candidats pour un traitement précoce au moyen de thérapies innovantes visant à prévenir les complications et les piètres résultats associés à un traitement inadéquat et à une maladie active de plus longue durée. Vous aurez besoin de vos appareils mobiles pendant cette présentation afin de répondre aux questions de sondages avant et après le symposium. Il y aura notamment des questions reposant sur les connaissances, des questions de jugement clinique et des questions sur des changements que vous pouvez apporter à votre pratique à l’avenir! Soyez des nôtres le 22 juin à 8 h!

Élaboré en collaboration avec Pfizer Inc.

Toutes les éruptions cutanées ne sont pas rouges; disparités dans les affections de la peau chez les patients de couleur

Plus d’un Canadien sur cinq présente une forte pigmentation cutanée. On note des disparités dans les diagnostics et le traitement des affections dermatologiques selon le type de peau. Cet enjeu est attribuable à un manque d’éducation, de formation et de confiance pour traiter les affections qui touchent les personnes de couleur. Grâce à un ensemble de cas de patients et de scénarios hypothétiques dirigés par un corps professoral diversifié et multidisciplinaire, ce symposium présentera la façon dont les variations de la couleur de peau peuvent modifier un diagnostic. Il y aura également des conseils pratiques pour le traitement et des points clés sur la communication de renseignements aux patients de couleur qui vivent avec la dermatite atopique, l’alopécie en aires et le vitiligo. Les répercussions de ces maladies sur la qualité de vie de ces groupes de patients seront abordées et feront l’objet d’une discussion entre les experts du groupe.

Élaboré en collaboration avec Bristol Myers Squibb Canada

Grondements dans la jungle : Lutter contre le psoriasis par l’inhibition de la TYK2

Mesdames et messieurs, nous vous souhaitons la bienvenue à notre symposium qui met en vedette deux débatteurs réputés. Du haut de ses six pieds et quatre pouces, le Dr Mark Kirchhof, sera le premier débatteur. Il appuiera la position selon laquelle les inhibiteurs de TYK2 sont les mêmes que les inhibiteurs de JAK. Dans le coin gauche, vêtu d’une veste de sport mauve, se trouve notre deuxième débatteur. Le Dr Kim Papp défendra la position selon laquelle les inhibiteurs de TYK2 sont différents des inhibiteurs de JAK. Notre débat comprendra quatre rondes, qui porteront sur les besoins non comblés pour de nouvelles thérapies par voie orale et qui feront valoir les mérites de l’inhibition de TYK2 pour traiter le psoriasis. Le débat sera animé par le Dr Vim Prajapati. La Dre Irina Turchin et les membres de l’auditoire seront les juges. Ils utiliseront un outil interactif tout au long du débat pour souligner les points à retenir et déterminer les arguments les plus solides. Préparez-vous à un débat enlevant!

Élaboré en collaboration avec Galderma Canada Inc.

IL-31 – Un médiateur central dans les affections inflammatoires chroniques de la peau : la dermatite atopique et le prurigo nodulaire de Hyde

Ce symposium présente les dernières percées novatrices qui permettent d’approfondir notre compréhension des voies inflammatoires dans les affections cutanées immunologiques. Le groupe d’experts, formé de conférenciers internationaux et nationaux, discutera du fardeau de la dermatite atopique (DA) et du prurigo nodulaire (PN) et de leur pathophysiologie, et parlera des façons dont ces renseignements ont mené à de nouvelles possibilités en matière d’immunomodulation. L’interleukine 31 (IL-31) est une cytokine neuroimmunitaire qui s’exprime fortement dans les affections inflammatoires chroniques de la peau comme la DA et le PN et qui agit comme médiateur central pour accroître les démangeaisons, l’inflammation, la rupture de la barrière cutanée et le remodelage de tissu chez les patients atteints de DA et de PN. L’approche visant à cibler la signalisation par l’IL-31 a pour but de diminuer le prurit et les signes d’inflammation cutanée, ce qui pourrait se traduire par une gravité moindre de la DA et du PN et une meilleure qualité de vie pour les patients.

Élaboré en collaboration avec La Roche-Posay

Examen et mise à jour sur la dermoscopie : pour les débutants et les dermoscopistes chevronnés

La dermoscopie est une technique essentielle utilisée par tous les dermatologues et résidents en dermatologie dans leur pratique courante. Cette séance interactive s’adresse aux dermoscopistes de tous les niveaux. Divers cas instructifs de lésions pigmentées et non pigmentées seront présentés sous forme de jeu-questionnaire. Une brève description de certains critères dermoscopiques et algorithmes pour des lésions mélanocytaires et non mélanocytaires seront présentés. Des cas pour illustrer de nouveaux signes dermoscopiques feront également l’objet d’une discussion. Les participants pourront prendre part à la séance et faire mention de leurs intérêts et de leurs connaissances sur cet outil de diagnostic essentiel.