Information à l’intention du public canadien

L’ACD RECOMMANDE DE CONTINUER À UTILISER UN ÉCRAN SOLAIRE EN DÉPIT D’UNE ÉTUDE AMÉRICAINE RÉCENTE AYANT DÉTECTÉ DU BENZÈNE DANS CERTAINS PRODUITS AMÉRICAINS

L’Association canadienne de dermatologie (ACD) est déterminée à prévenir le cancer de la peau. En tant que dermatologues agréés, nous vous encourageons à faire preuve de prudence au soleil pour réduire vos risques de cancer de la peau. Nous vous recommandons de faire ce qui suit :

Continuez à protéger votre peau des rayons ultraviolets nocifs du soleil :

  • en limitant votre exposition au soleil, en particulier entre 11 h et 15 h (milieu de la journée);
  • en planifiant autant que possible des activités extérieures qui auront lieu à l’ombre;
  • en portant un chapeau à large bord, des lunettes soleil et des vêtements qui couvrent le plus possible votre peau;
  • en continuant d’appliquer généreusement et fréquemment sur la peau exposée un écran solaire à large spectre dont le FPS est de 30 ou plus. Appliquer un écran solaire est une méthode importante, efficace et prouvée scientifiquement pour se protéger contre les effets néfastes du soleil, dont le cancer de la peau.

Pour obtenir une liste à jour de plus de 90 écrans solaires reconnus par l’ACD, visitez la page https://dermatology.ca/fr/produits-homologues/ecrans-solaires/.

Cet avertissement est émis en réponse à une étude publiée en juin 2021 menée sur 294 produits d’écran solaire et de soins après-soleil, réalisée par Valisure, une entreprise américaine indépendante d’analyse de produits pharmaceutiques, qui a découvert que certains écrans solaires vendus aux États-Unis comprenaient des niveaux détectables de benzène, un carcinogène connu. Aucun résultat semblable n’a été démontré au Canada.

La contamination au benzène était probablement attribuable à un problème dans le processus de fabrication, car :

  • Le benzène ne faisait pas partie de la liste des ingrédients de ces produits;
  • Les niveaux de benzène variaient considérablement d’un lot à l’autre, même pour une seule marque; et les ingrédients de l’écran solaire ne généraient pas de benzène;
  • La Food and Drugs Administration (FDA) des États-Unis examinera une pétition de citoyens appelant à faire enquête sur les procédés de fabrication utilisés par les fabricants d’écrans solaires.

L’ACD continuera à surveiller la situation et d’informer le public canadien des dernières nouvelles. Il n’y a pas de données directes sur l’absorption de benzène par le système lorsque l’on applique un écran solaire qui contient ce contaminant. Des données indirectes démontrent que les utilisateurs d’écran solaire (quelle que soit la fréquence d’utilisation) sont moins susceptibles de présenter des concentrations élevées de benzène dans le sang que les non-utilisateurs, ce qui donne à penser que le risque d’exposition du système au benzène en raison de l’utilisation d’écran solaire pourrait être faible (M. S. Chang, K. J. Moore, N. Trepanowski, T. Koru-Sengul, R. I. Hartman). Des données de la National Health and Nutrition Examination Survey de 2003 à 2006 et de 2009 à 2018 démontrent que l’utilisation d’écran solaire n’est pas associée à des concentrations accrues de benzène dans le sang chez les adultes aux États-Unis. Journal of the American Academy of Dermatology, 10 sept. 2021 : S0190-9622(21)02444-0.). Si vous avez des inquiétudes relativement aux ingrédients de votre écran solaire, consultez un dermatologue certifié par le Collège royal pour élaborer un plan de protection contre le soleil qui répond à vos besoins.

Le cancer de la peau est le cancer le plus courant au Canada. L’exposition aux rayons ultraviolets nocifs du soleil est le plus grand facteur de risque environnemental pour le cancer de la peau. Des données scientifiques appuient les avantages de l’écran solaire pour réduire les dommages du soleil sur la peau à court terme et à long terme.

Approuvé et publié par l’Association canadienne de dermatologie, 15 juillet 2021
Révisé et mis à jour en avril 2022