L’alopécie est une chute des cheveux qui perturbe leur cycle normal de chute et de croissance. Vous commencez à perdre plus de cheveux qu’il n’en repousse, ce qui entraîne l’éclaircissement de la chevelure ou des plaques chauves. La chute des cheveux fait partie du cycle naturel des croissance. Nous perdons environ 100 cheveux par jour, mais d’autres poussent pour les remplacer.

Il existe plusieurs causes de perte de cheveux, allant de la génétique au stress, en passant par le vieillissement et certaines maladies. En général, on perd plus de cheveux avec l’âge. L’alopécie est légèrement plus fréquente chez l’homme que chez la femme. Mais la chute de cheveux peut également survenir à la suite d’une intervention chirurgicale importante, d’une période de grand stress, d’un accouchement ou autres. Elle peut aussi être causée par une maladie sous-jacente, telle que le lupus et le diabète, un dérèglement hormonal ou l’utilisation de certains médicaments.

La calvitie masculine (alopécie androgénétique) est liée aux hormones et à la génétique. Elle est généralement marquée par un recul des cheveux et un dégarnissement progressif du front, des tempes et du sommet du crâne. Elle est présente chez environ 50 % des hommes à un moment donné de leur vie et chez environ 80 % des hommes de 70 ans et plus.

La calvitie féminine (ou alopécie féminine) se caractérise généralement par l’amincissement des cheveux sur le dessus du crâne. La calvitie féminine est relativement courante – près de 40 % des femmes de 50 ans montrent des signes de perte de cheveux. La génétique semble être un facteur, mais on ne sait pas exactement quel rôle les hormones jouent, par exemple effet de la baisse du taux d’œstrogène à la ménopause. Par ailleurs, le niveau d’androgènes, comme la testostérone, semble normal chez les femmes qui perdent leurs cheveux.

La pelade (alopécie areata) se caractérise généralement par la chute de cheveux par plaques rondes (bien que d’autres formes soient possibles). Elle évolue de façon variable. Ce type d’alopécie est en fait une maladie auto-immune qui commence habituellement dans l’enfance, mais qui peut toucher des personnes de tout âge.

L’alopécie totalis est la perte de tous les cheveux, menant à la calvitie complète.

L’alopécie universalis est la perte totale des poils du corps et des cheveux de la tête. Elle touche moins de 1 % des personnes atteintes de pelade. La prévalence est d’environ 1 cas sur 100 000 (ou 0,001 %) dans la population générale.

La trichotillomanie est la perte de cheveux causée par la torsion compulsive et le tirage ou arrachage de cheveux. Les cheveux se cassent et des plaques de cheveux clairsemés apparaissent.

La perte de cheveux peut sembler un problème esthétique, mais elle peut avoir des effets psychologiques négatifs. La calvitie, par exemple, peut entraîner une faible estime de soi, la dépression et l’isolement social. Les femmes sont émotionnellement plus affectées par la chute de cheveux que les hommes.

ans les cas de calvitie masculine, la greffe de cheveux réalisée en cabinet peut être une option. La procédure consiste à prélever de minuscules bandelettes de cuir chevelu avec les follicules pileux intacts d’une partie du cuir chevelu où la densité des cheveux est encore adéquate (généralement à l’arrière ou sur les côtés de la tête) pour ensuite les greffer sur des zones de calvitie. Les cheveux commencent à pousser habituellement après quelques mois. La procédure se fait sous anesthésie locale, mais peut tout de même être douloureuse. Au nombre des effets indésirables, citons l’hémorragie, les infections, les cicatrices et des repousses peu naturelles.

La perte de cheveux peut être temporaire ou permanente. Cela dépend de la cause. Quand il s’agit de calvitie masculine ou féminine, normalement, les cheveux ne repoussent pas.

On peut prescrire certains médicaments* pour ralentir la perte de cheveux ou en promouvoir la croissance. À ce jour, les deux seuls médicaments homologués par la FDA sont le minoxidil (Rogaine) et le finastéride (Propecia). Le minoxidil est un médicament topique que l’on applique directement sur le cuir chevelu. Il peut être utilisé autant par les hommes que les femmes. Le finastéride est administré par voie orale. Il sert habituellement à traiter une hypertrophie de la prostate (prostatite) et pour la perte de cheveux chez les hommes. Il n’est pas recommandé pour les femmes. Cependant, d’autres médicaments ont aussi des effets bénéfiques, entre autres la spironolactone (Aldactone) et le flutamide pour les femmes et le dutasteride (Euflex) pour les hommes.

* Veuillez noter que la mention d’un produit particulier ne signifie aucunement que l’Association canadienne de dermatologie recommande ce produit.