L’hirsutisme est une croissance excessive des cheveux et des poils sur différentes parties du corps, le plus souvent selon un modèle masculin. Des poils souvent drus et foncés apparaissent sur le visage (p. ex., sur la lèvre supérieure ou le menton), ainsi que sur la poitrine et le dos.

Comme c’est le cas pour tout type de poils indésirables, les options de traitement consistent habituellement à éliminer les poils ou à les pâlir pour les rendre moins visibles. [VOIR ÉPILATION]

Les médicaments peuvent parfois aider à contrôler la croissance excessive de poils si un déséquilibre hormonal est en cause. Des contraceptifs oraux ou des médicaments anti-androgènes peuvent aussi contrôler la production d’androgènes. Les produits topiques (par exemple Vaniqa) peuvent être prescrits pour ralentir le cycle de croissance des cheveux. Tous les médicaments ont potentiellement des effets secondaires indésirables dont vous devriez discuter avec votre médecin avant de commencer un traitement.

 

* Veuillez noter que la mention d’un produit particulier ne signifie aucunement que l’Association canadienne de dermatologie recommande ce produit.

La première étape pour traiter une croissance excessive de poils chez la femme est de demander à son médecin de déterminer quelle en est la cause. S’il n’y a pas de cause sous-jacente identifiable, on parle d’hirsutisme idiopathique. Il faut possiblement subir un examen médical pour vérifier où se situe la croissance excessive de poils et voir s’il y a déséquilibre hormonal. Il faut aussi faire des tests de sang pour mesurer les niveaux d’androgènes et des examens d’imagerie médicale (p. ex., échographie) afin de détecter s’il y a des anomalies sur les ovaires et les glandes surrénales.

Voici certains troubles pour lesquels on note un niveau élevé d’androgènes :

Le syndrome des ovaires polykystiques est la cause sous-jacente la plus fréquente de l’hirsutisme. Caractérisé par un déséquilibre hormonal, il présente les symptômes suivants : règles irrégulières, obésité, infertilité, kystes ovariens et hirsutisme.

Le syndrome de Cushing est une affection causée par un excès de sécrétion de cortisol par les glandes surrénales. Le cortisol est une hormone stéroïde sécrétée en situation de stress. Des taux anormaux de cortisol peuvent affecter la sécrétion d’autres hormones sexuelles.

L’hirsutisme peut aussi être associé à une tumeur des ovaires ou des glandes surrénales, quoique ce soit rare. Ces tumeurs produisent des androgènes.

L’hirsutisme peut être causé par un déséquilibre hormonal, c’est-à-dire la surproduction d’androgènes, la testostérone en particulier. Parfois, ce n’est pas l’excès de testostérone qui est en cause, mais les follicules des poils qui sont trop sensibles à la testostérone, même en quantités normales.

L’hirsutisme peut aussi être d’origine génétique ou ethnique. Certains groupes ethniques ont tendance à avoir plus de poils que d’autres. Il n’est donc pas rare de voir des femmes de la région méditerranéenne, du Moyen-Orient ou d’ascendance sud-asiatique présenter un problème d’hirsutisme. En Amérique du Nord, l’hirsutisme est davantage une source de préoccupation esthétique que dans les pays où il est fréquent chez les femmes.