Semaine nationale de prudence au soleil 2021

Cette année, la Semaine nationale de prudence au soleil aura lieu du lundi 3 au dimanche 9 mai 2021. La semaine sera lancée par le Lundi du mélanome, le 3 mai. Au cours de la semaine, l’ACD diffusera des résultats de sondages d’opinion publique et des renseignements au sujet des mythes, faits et tendances en matière d’exposition au soleil et des attitudes à l’égard de la protection solaire.

Recherchez l’ACD et les activités du mois de mai sur les médias sociaux!

L’ACD étendra également ses activités virtuelles en partageant beaucoup d’information sur ses divers médias sociaux. Joignez-vous à nous pour obtenir des données et des renseignements dans nos communautés en ligne sur Instagram, Twitter, Facebook, LinkedIn et YouTube, pendant tout le mois de mai.

Veuillez adresser toutes les demandes de renseignements et d’entrevues des médias à media@dermatology.ca.

Joignez-vous à notre communauté en ligne dès aujourd’hui! Trouvez et suivez l’Association canadienne de dermatologie ici :

InstagramTwitterFacebook et LinkedIn.

Prudence au soleil tous les jours, pour tous

La prudence au soleil au quotidien 

La protection solaire n’est pas réservée aux jours où il fait chaud. Toute l’année, lorsque vous participez à des activités de plein air, utilisez un écran solaire à FPS 30+, portez des vêtements de protection et cherchez à rester à l’ombre.

La protection solaire pour tous les types de peau

Personne n’est à l’abri du cancer de la peau. Quel que soit votre sexe, votre genre ou la couleur de votre peau, les effets des rayons UV du soleil sont les mêmes. Chacun devrait pratiquer la prudence au soleil pour prévenir le cancer de la peau.

Les dermatologues certifiés sont engagés envers la diversité et traitent toutes les personnes, quel que soit le type ou la couleur de la peau. Si vous avez des problèmes de peau, consultez un dermatologue certifié pour obtenir des conseils et des traitements.

Pour en savoir plus :

Cliquez ici pour d’autres conseils de prudence au soleil au quotidien

Lisez la Déclaration de l’ACD sur la diversité et l’inclusion

Jouez mieux avec une protection solaire

Arbitres 

Dans la plupart des cas, vous passez plus de temps sur le terrain que les joueurs, alors n’oubliez pas que vous avez besoin d’une bonne protection solaire. L’écran solaire, le chapeau et les lunettes de soleil sont incontournables! Appliquez de l’écran solaire pendant que vous vous préparez, environ 15 à 20 minutes avant de sortir. On oublie souvent le dessus des oreilles et le cou, et un coup de soleil à ces endroits est très douloureux – appliquez votre écran solaire minutieusement.

Spectateurs 

N’oubliez pas que vous êtes souvent au soleil plus longtemps que les athlètes et durant certaines périodes de la journée où les rayons du soleil sont à leur plus fort (de 11 h à 15 h), ce qui rend la protection solaire encore plus importante.

Soyez prévoyant si vous devez passer une journée à l’extérieur :

  • Appliquez un écran solaire de FPS de 30 ou plus lorsque vous regardez le jeu, et renouvelez souvent l’application.
  • Portez des vêtements qui couvrent le plus possible votre peau – des chemises à collet aideront à protéger votre cou.
  • Choisissez un chapeau à large rebord et des lunettes de soleil qui bloquent les UV à 100 %.

Lorsque vous recherchez des conseils experts sur les problèmes de la peau, des cheveux et des ongles, consultez un dermatologue certifié.

Pour en savoir plus :

Fiches de conseils de sécurité au soleil téléchargeables gratuitement

Combien d’écran solaire dois-je appliquer?
Réponse : Plus que vous ne le pensez. 

Il faut appliquer une quantité généreuse d’écran solaire. Pour un adulte, il faut en moyenne deux à trois cuillères à soupe de lotion à écran solaire pour couvrir tout le corps, plus une cuillère à thé pour couvrir le visage et le cou. On doit appliquer de nouveau la même quantité après un exercice vigoureux ou la baignade.

Pour en savoir plus :

Conseils de prudence au soleil à mettre en pratique tous les jours

Mythe : Les enfants ont des réactions aux écrans solaires que les adultes n’ont pas. 

Q : Les enfants sont-ils plus susceptibles de faire une réaction à l’écran solaire?

R : En général, même si les bambins de moins de deux ans ont la peau plus sensible, ils peuvent pour la plupart utiliser un écran solaire sans problème. Il importe de savoir que bien des gens peuvent avoir une réaction aux agents de conservation ou aux parfums contenus dans de nombreux produits comme les crèmes hydratantes, les savons ou les écrans solaires, et que ces réactions sont bien plus fréquentes que la réaction au filtre solaire lui-même.

Si votre enfant a souvent des réactions à l’écran solaire ou à tout autre produit, consultez un dermatologue certifié.

Pour en savoir plus :

FAQ sur les écrans solaires

Autoexamen du cancer de la peau en 5 étapes

Cet examen facile en cinq étapes peut vous aider à observer des changements dans vos grains de beauté et d’autres problèmes de peau.

Étape 1 de l’autoexamen :  Installez-vous devant un miroir dans une pièce bien éclairée. Examinez le devant de votre corps : le visage, le cou, les épaules, les bras, la poitrine, les cuisses et les jambes.

Étape 2 de l’autoexamen :  Tournez-vous de côté, levez vos bras et examinez les côtés de votre corps, y compris sous les bras.

Étape 3 de l’autoexamen :  À l’aide d’un miroir à main, examinez le haut de votre dos, l’arrière de votre cou et votre cuir chevelu. Examinez ensuite le bas de votre dos, vos fesses, l’arrière de vos cuisses et vos mollets.

Étape 4 de l’autoexamen :  Examinez vos avant-bras, vos paumes, le dos de vos mains et vos ongles. Regardez bien entre les doigts.

Étape 5 de l’autoexamen :  Enfin, examinez vos pieds : le dessus et la plante du pied, les ongles et les orteils. Regardez bien entre les orteils.

Pour en savoir plus, cliquez ici :

Le mélanome 

Les trois éléments essentiels de la protection solaire : écran solaire, vêtements de protection et lunettes de soleil

L’écran solaire seul ne suffit pas à vous protéger du soleil. Les vêtements et les lunettes de soleil sont tout aussi importants pour protéger votre peau contre les dommages causés par le soleil. Lorsque vous achetez des lunettes de soleil, choisissez celles qui protègent contre les rayons UV. Pour les vêtements, pensez à l’« effet de trou » : un tissage plus serré offre une meilleure protection. Si vous passez beaucoup de temps au soleil pour le travail ou pour les loisirs, songez à acheter des vêtements protecteurs qui offrent un facteur de protection contre les rayons ultraviolets (FPU) de 40 à 50.

Pour en savoir plus, cliquez ici :

Apprenez ce que vous pouvez faire pour vous protéger et protéger votre famille contre les rayons UV.

DÉBUSQUEZ CE MYTHE : Les esthéticiennes n’ont pas la même formation que les dermatologues

Au Canada, le titre de « dermatologue certifié » est réservé aux médecins spécialistes qui ont obtenu un diplôme de médecine et qui ont ensuite terminé un programme de formation intensif de cinq ans en médecine et en chirurgie portant sur la prévention, la connaissance et le traitement des maladies de la peau, des cheveux et des ongles.

Comment devenir dermatologue :

  1. Terminer un programme universitaire de quatre ans et réussir le Test d’admission au Collège de médecine (MCAT), puis réussir quatre années d’études de médecine pour obtenir un diplôme de MD.
  2. Après l’obtention du diplôme de médecine : être accepté dans un programme de résidence de 5 ans en dermatologie pour une formation avancée en médecine et en chirurgie.
  3. Après la résidence, réussir une série d’examens pour obtenir un certificat de spécialiste en dermatologie.
  4. Après la certification, suivre un programme obligatoire de maintien du certificat régi par le Collège royal des médecins et chirurgiens du Canada.

Si vous avez besoin de conseils experts sur les problèmes de la peau, des cheveux et des ongles, consultez un dermatologue certifié.

Pour en savoir plus, cliquez ici :

Qu’est-ce qu’un dermatologue ?

Bénéficiaire du Programme de subvention de l’ACD pour ombrières – Back Bay Elementary Home and School Association (N.-B.)

« Grâce à l’Association canadienne de dermatologie, cette structure ombrière de 10 x 14 pi offrira de l’ombre dont les élèves, les familles et les autres membres de la collectivité de Back Bay ont grandement besoin pour profiter d’activités de plein air tout au long de l’année. Normalement, le terrain de jeu est exposé au soleil toute la journée. Cette structure ombrière sera un ajout bienvenu, offrant un abri solaire aux gens de Back Bay et des collectivités environnantes. Les enfants sont très enthousiastes et comprennent à quel point nous en avons besoin. »

Pour en savoir plus, cliquez ici :

Programme de subvention pour ombrière

Bénéficiaire du Programme de subventions pour structure ombrière de l’ACD – Delson (Québec)

« Nous estimons que le parc Centennial attirera la population des municipalités environnantes, qui compte plus de 75 000 habitants. La diversité de l’offre et l’emplacement en font une infrastructure verte unique pour la région. »  Ville de Delson | Delson (Québec)

Pour en savoir plus, cliquez ici :

Programme de subvention pour ombrière

LE SAVIEZ-VOUS? Environ 65 % des cas de mélanome sont causés par les rayons UV*

En restant à l’abri du soleil, vous réduirez votre risque de cancer de la peau. La plupart des cancers de la peau peuvent être guéris si on les détecte assez tôt. Vérifiez régulièrement votre peau. Si vous remarquez un changement, consultez votre médecin ou un dermatologue certifié. (*Société canadienne du cancer.)

Prenez des précautions supplémentaires pour protéger votre peau du soleil lorsque l’indice UV atteint 3 (modéré) ou plus. Si possible, réduisez votre temps passé au soleil entre 11 h et 15 h, lorsque les rayons du soleil sont les plus intenses, ou à tout moment de la journée quand l’indice UV est de 3 ou plus (consultez votre application météorologique pour connaître votre indice UV quotidien).

En restant à l’abri du soleil, vous réduirez votre risque de cancer de la peau. La plupart des cancers de la peau peuvent être guéris si on les détecte assez tôt. Vérifiez régulièrement votre peau. Vous remarquez des changements? Consultez votre médecin ou un dermatologue

Pour en savoir plus, cliquez ici :

L’exposition aux rayons UV augmente le risque de cancer de la peau – Ontario

L’exposition aux rayons UV augmente le risque de cancer de la peau – Quebec

Comment savoir si vous avez un coup de soleil grave? Quand devriez-vous voir un dermatologue certifié?

Consultez un médecin et demandez immédiatement une référence à un dermatologue certifié si vous avez un coup de soleil grave ou si vous voyez certains des symptômes suivants :

  • cloques qui coulent ou se remplissent d’un liquide trouble
  • fièvre
  • maux de tête
  • nausées ou vomissements
  • étourdissements
  • douleur sévère non soulagée avec des analgésiques
  • enflure ou infection de la zone atteinte

Si vous avez l’un de ces symptômes, consultez immédiatement un dermatologue certifié. Pour trouver un dermatologue certifié dans votre région, utilisez l’outil « Trouver un dermatologue » de l’ACD.

Pour en savoir plus, cliquez ici :

Trouver un dermatologue

Comment détecter le cancer de la peau : connaissez l’ABCDE du mélanome

Asymétrie

Bordure

Couleur

Diamètre

Évolution

Utilisez l’ABCDE du mélanome pour vérifier votre peau tous les mois. Regardez cette vidéo pour voir comment détecter le cancer de la peau et apprenez l’ABCDE du mélanome. Sachez quoi chercher et, si vous remarquez des changements dans votre peau ou dans vos grains de beauté, consultez un dermatologue agréé. (Vous pouvez demander à votre médecin de vous référer à un dermatologue agréé.)

Pour en savoir plus, cliquez ici :

https://dermatology.ca/fr/patients-et-grand-public/peau/le-melanome/

https://www.melanomanetwork.ca/3ways/

QUE FAUT-IL FAIRE POUR DEVENIR DERMATOLOGUE CERTIFIÉ?

Comment devenir dermatologue :

  1. Terminer avec succès un programme d’études universitaires de quatre ans puis réussir le Test d’admission au Collège de médecine (MCAT); ensuite, étudier pendant quatre ans à la Faculté de médecine pour obtenir un diplôme de médecine (MD).
  2. Après les études de médecine : être accepté dans un programme de résidence en dermatologie pour recevoir une formation avancée de 5 ans en médecine et en chirurgie.
  3. Après la résidence, passer une série d’examens pour obtenir un certificat de spécialiste en dermatologie.
  4. Après la certification, suivre le programme de maintien du certificat obligatoire réglementé par le Collège royal des médecins et chirurgiens du Canada.

Recherchez l’acronyme « FRCPC » qui confirme la désignation de spécialité en dermatologie. Consultez un dermatologue certifié pour obtenir des conseils experts sur les problèmes de la peau, des cheveux et des ongles.

Pour en savoir plus, cliquez ici :

Qu’est-ce qu’un dermatologue?

Prévention des coups de soleil

Évitez l’exposition aux rayons UV. Vous pouvez quand même être exposé par temps frais ou couvert. Restez à l’ombre, hors de la lumière directe du soleil lorsque le soleil est à son maximum, entre 11 h et 15 h. Vérifiez les niveaux d’UV (l’indice UV) dans votre application météorologique. Lorsque l’indice UV est de 3 et plus, votre peau peut être endommagée. Alors, agissez : protégez-vous du soleil. Et n’oubliez pas qu’un cancer de la peau détecté à un stade plus avancé risque d’avoir des conséquences plus graves. Si vous avez un coup de soleil grave, demandez à votre médecin de vous référer à un dermatologue certifié.

Pour en savoir plus, cliquez ici :

Consultez l’outil « Trouver un dermatologue » de l’ACD.

FAIT : L’exposition intentionnelle au soleil pour obtenir de la vitamine D n’est pas nécessaire

Le soleil n’est pas une source sûre de vitamine D. Vous pouvez obtenir votre vitamine D en toute sécurité et facilement à partir d’aliments comme les produits laitiers, les poissons gras, les aliments enrichis et les suppléments.

Dans la plus grande partie du Canada, nous recevons souvent suffisamment de rayons UV solaires provenant d’une exposition fortuite tout au long de la journée. La lumière du soleil contient deux formes d’énergie rayonnante, l’ultraviolet A (UVA) et l’ultraviolet B (UVB). Les UVB fournissent l’énergie dont votre peau a besoin pour produire de la vitamine D, mais cette énergie peut brûler la peau et augmenter les dommages cellulaires qui mènent au cancer.

Pourquoi votre corps a-t-il besoin de vitamine D? Votre corps a besoin d’absorber du calcium pour garder vos os et vos muscles, y compris votre cœur, forts et sains. Contrairement aux autres vitamines, votre corps peut produire de la vitamine D lorsqu’il est exposé à la lumière du soleil pour avoir des os et des muscles sains. Sans elle, le corps ne peut pas absorber le calcium qu’il ingère, ce qui augmente le risque d’ostéoporose et de fractures. Votre peau produit de la vitamine D lorsqu’elle est exposée au soleil. Des facteurs comme l’endroit où vous vivez, la saison, l’heure de la journée, la couverture nuageuse, la pollution, l’utilisation d’un écran solaire, le temps passé à l’extérieur, la quantité de peau exposée à la lumière du soleil, le régime alimentaire, l’âge et la couleur de la peau peuvent réduire la quantité de vitamine D que votre corps produit. Pour la plupart des gens, quelques minutes seulement au soleil suffisent. La vitamine D aide aussi à maintenir des concentrations sanguines normales de phosphore, un autre minéral osseux. La consommation d’aliments à forte teneur en vitamine D ou en suppléments est plus sécuritaire que l’exposition au soleil.

DÉBUSQUEZ CE MYTHE

FAIT :  Le bronzage n’est jamais sécuritaire! Vous voulez vous faire bronzer? Essayez un produit autobronzant. Le bronzage artificiel n’est pas aussi sécuritaire que vous le croyez!

En fait, il est particulièrement dangereux parce que les rayons UV des lits de bronzage peuvent être de 10 à 15 fois plus élevés que ceux du soleil de midi.

Pour en savoir plus, cliquez ici :

Dangers Bronzage Artificiel

DÉBUSQUEZ CE MYTHE – Les écrans solaires maison sont-ils sécuritaires et efficaces?

FAIT : Non. Les écrans solaires sont réglementés par Santé Canada et testés pour s’assurer que les ingrédients actifs sont sécuritaires, efficaces et conformes aux allégations du fabricant en matière de FPS. Selon l’organisation de protection des consommateurs Consumer Reports, il arrive même parfois que les écrans solaires commerciaux hautement réglementés et rigoureusement testés ne présentent pas le facteur de protection solaire (FPS) indiqué.

Pour en savoir plus, cliquez ici :

Protection solaire

Protection solaire pour les travailleurs en plein air 

Six étapes simples pour protéger votre peau et vos yeux du soleil

  1. Couvrez-vous: portez des vêtements amples, des manches longues et des pantalons longs.
  2. Protégez vos yeux : portez des lunettes de protection UV.
  3. Couvrez votre tête, votre cou et vos oreilles : portez un chapeau à large rebord, un casque de protection avec un rebord et un rabat pour le cou.
  4. Prenez vos pauses à l’ombre : sortez du soleil lorsque vous le pouvez, surtout entre 11 h et 15 h, lorsque le rayonnement UV est le plus fort.
  5. Utilisez un écran solaire et un baume pour les lèvres : utilisez au moins un écran solaire à large spectre à FPS de 30, résistant à l’eau, et n’oubliez pas de le réappliquer régulièrement.
  6. Prenez soin de votre peau : signalez à votre médecin les changements des taches cutanées et des grains de beauté ou consultez un dermatologue certifié dès que possible : il est important de procéder à un dépistage précoce.

L’exposition aux rayons ultraviolets (UV) peut causer le cancer de la peau, des coups de soleil, des lésions cutanées, des cataractes et d’autres problèmes. Les travailleurs de plein air sont à risque.

Pour en savoir plus, cliquez ici :

Information pour les travailleurs en plein air

Utilisez l’outil de l’ACD pour trouver rapidement un dermatologue certifié dans votre région

L’écran solaire n’est que la première étape

Faites preuve d’une plus grande prudence au soleil et réduisez votre risque de développer un cancer de la peau :

  • Limitez votre exposition au soleil pendant les heures les plus intenses (de 11 h à 15 h).
  • Restez à l’ombre.
  • Portez des vêtements qui protègent du soleil, comme des chapeaux à large rebord et des lunettes de soleil avec protection contre les rayons UV.
  • Utilisez un écran solaire à large spectre à FPS de 30 ou plus.
Pour en savoir plus, cliquez ici :

Affiche « La prudence au soleil au quotidien

Ressources imprimables de l’ACD

Qui devrait utiliser un écran solaire? Tout le monde. Les gens de toutes les couleurs de peau peuvent avoir le cancer de la peau.

Les gens de tous les âges, de tous les genres et de toutes les races. On recommande aux personnes de toutes les teintes de peau d’utiliser un écran solaire pour prévenir le cancer de la peau et pour se protéger contre les rayons ultraviolets nocifs du soleil. À court terme, les dommages causés par le soleil peuvent contribuer au développement de l’hyperpigmentation, de taches sombres et d’acné.

Les gens de toutes les teintes de peau, y compris les peaux brunes et noires, peuvent avoir le cancer de la peau. Diagnostiqué tôt, le cancer de la peau, y compris le mélanome, peut être guéri. Renseignez-vous davantage et sachez comment réduire le risque de cancer de la peau. Si vous détectez des changements dans vos grains de beauté ou votre peau, communiquez avec votre médecin pour une référence à un dermatologue certifié.

Pour en savoir plus, cliquez ici :

Pour en savoir plus sur le cancer de la peau chez les personnes de couleur (en anglais)

Testez vos connaissances sur le soleil – Répondez au questionnaire!

L’ACD préconise l’utilisation des écrans solaires comme moyen efficace et sécuritaire de se protéger contre les rayons nocifs du soleil. Il existe de solides preuves scientifiques des effets nocifs de l’exposition aux UV, tandis que l’existence d’effets négatifs présumés des écrans solaires demeure hypothétique.

Rechercher l’ombre, porter des vêtements de protection et utiliser un écran solaire à large spectre sont autant de moyens de se protéger du soleil.

Pour en savoir plus, cliquez ici :

Répondez au questionnaire « Que connaissez-vous du soleil » de la Société canadienne du cancer

MYTHES À DÉBUSQUER – L’exposition au soleil peut-elle prévenir la COVID-19?

FAIT : « Rien ne prouve que la lumière du soleil tue le nouveau coronavirus. » – OMS (Organisation mondiale de la santé).

La pandémie de COVID-19 continue d’affecter la vie quotidienne des Canadiens. La lumière du soleil contient des rayons UV, mais il s’agit surtout d’UVA et d’UVB, qui sont moins efficaces pour tuer le SAR-CoV-2.

La lumière UVC, en très grande partie absorbée par l’ozone terrestre, est le type d’UV le plus efficace pour tuer les germes et pour désinfecter les surfaces, l’air et les liquides.

Pour en savoir plus, cliquez ici :

Lisez le document de l’OMS sur la COVID-19, En finir avec les idées reçues

Prenez connaissance des mises à jour de l’ACD sur la « nouvelle normalité » pour les patients en dermatologie

Quelle est la différence entre les écrans solaires chimiques et minéraux?

Tous les écrans solaires approuvés contiennent des ingrédients actifs appelés « filtres » qui absorbent une partie des rayons UV produits par le soleil. Les filtres organiques utilisés dans les écrans solaires « chimiques » absorbent les rayons UV. Les filtres inorganiques utilisés dans les écrans solaires « minéraux » ou « physiques » (p. ex., l’oxyde de zinc ou le dioxyde de titane) atténuent aussi les UV, principalement par absorption, mais aussi par une certaine diffusion de la lumière.

Dans la vidéo, la dermatologue certifiée Jennifer Beecker discute des différences entre les écrans solaires chimiques et minéraux.

Pour en savoir plus, cliquez ici :

Lisez la fiche d’information « Écrans solaires 101 » de l’ACD

Comment choisir un écran solaire?

Il y a tellement de choix dans les produits à écran solaire, alors comment choisir le meilleur?

Voici ce dont il faut tenir compte au moment de choisir un écran solaire :
1. Il est à large spectre, c’est-à-dire qu’il protège contre les rayons UVA et UVB.

2. Son facteur de protection solaire (FPS) est de 30 ou plus.

3. Il est hypoallergène et non comédogène : le produit est moins susceptible de causer une réaction indésirable et ne bloquera pas vos pores.

4. Il résiste à l’eau ou à la sueur.

En plus de protéger votre peau du soleil, n’oubliez pas de protéger vos lèvres. Appliquez un baume pour les lèvres à FPS d’au moins 30 pour vous assurer que vos lèvres sont bien protégées. Suivez le lien pour télécharger nos ressources gratuites sur la sécurité au soleil pour obtenir d’autres conseils utiles sur les mesures de protection solaire. En cas de doute, recherchez le logo du Programme de protection solaire de l’Association canadienne de dermatologie.

Pour en savoir plus, cliquez ici :

En savoir plus

QUELQUES FAITS : QU’EST-CE QUE L’INDICE UV?

L’indice UV est une échelle de mesure, de 0 à 11, de la puissance des rayons UV du soleil qui atteignent la surface de la Terre. La valeur 0 est la plus faible et la valeur 11, la plus élevée. Au Canada, entre avril et septembre, l’indice UV peut être de 3 ou plus, même si le temps est nuageux. Connaissez les chiffres et sachez planifier : vérifiez l’indice UV quotidien dans votre application météo.

La prévision quotidienne de l’indice UV est donnée pour la valeur maximale de la journée. Ce pic est habituellement atteint en début d’après-midi. Les prévisions sont faites au moyen d’un modèle informatique qui tient compte des effets de l’élévation et de la distance du Soleil, de l’ozone stratosphérique, de l’état des nuages, des polluants atmosphériques et de l’altitude au sol, qui influent tous sur la quantité de rayonnement UV à la surface de la Terre. Les mesures que vous prenez aujourd’hui pour vous protéger et protéger votre famille du soleil contribueront à prévenir les conséquences à long terme d’une trop grande exposition aux rayons solaires, comme le cancer de la peau, de même que les conséquences immédiates, comme les coups de soleil.

Pour en savoir plus, cliquez ici :

En savoir plus sur la prudence au soleil

La prudence au soleil doit être une préoccupation de tous les jours, pour tous

La protection solaire s’impose tous les jours, peu importe les conditions météorologiques ou la période de l’année ET n’importe qui peut avoir un cancer de la peau (mélanome) et des dommages à la peau causés par le soleil (rides, taches de vieillesse).

Quel que soit le type ou la couleur de la peau, l’exposition aux UV augmente le risque de cancer. Bien que le cancer de la peau soit plus courant chez les personnes à la peau claire, il arrive souvent qu’un cancer de la peau soit détecté à un stade plus avancé chez une personne au teint plus foncé, et les résultats ont alors tendance à être plus graves. Si des problèmes de peau (ou de cheveux ou ongles) vous préoccupent, assurez-vous de consulter un dermatologue certifié.

Pour en savoir plus, cliquez ici :

Jetez un coup d’œil à l’outil « Trouver un dermatologue » de l’ACD